AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur The Unreal Life,
N'hésitez pas à venir faire un tour ici pour vous y retrouver.
Et ici pour vous aider à faire un choix parmi les contextes.
Règle pour les doubles-comptes
A partir du 16/09/2016, les demandes de doubles-comptes doivent se faire une fois
que vous avez lancé au moins UN TOPIC RP avec vos personnages précédents.
Des postes sont à pourvoir :

- 1 Animateur
- 1 Publiciste
- 4 chargés de contexte

Si vous êtes intéressés pour rejoindre le staff,
c'est par ici

Partagez|

Welcome to the new age - Vero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Clarke Griffin
CHARGE DE CONTEXTE
A New WORLD



✘ Messages : 194
✘ Pseudo : Cacahuète
✘ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
✘ Copyright : Avatar de Sweet Poison - Signature de Wild Heart - Citation sign' de NYX avec la chanson "Venom on my lips"
✘ Date d'inscription : 02/09/2016
✘ Votre boulot : Survivante, c'est déjà pas mal. Ancienne co-leader des 100
✘ Statut : Célibataire et ne cherche plus l'Amour, depuis la mort de Finn.
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle
✘ Série/Film/Livre/Jeu Video : The 100
✘ Doubles-comptes : Nathan Miller - A New World (Perso de la série "The 100").


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu:
MessageSujet: Welcome to the new age - Vero Dim 18 Sep - 19:53

Veronica ∞ Clarke
I’m waking up to ash &  dust, I wipe my brow & sweat my rust, I’m breathing in the chemicals.  I’m breaking in &  shaping up, then checking out on the prison bus : this is it the apocalypse. I’m waking up, I feel it in my bones enough to make my systems blow. Welcome to the new age. I’m radioactive.


Ne me demandez pas pourquoi je me suis laissée aller à passer la nuit avec Niylah, je ne saurai vous dire ce qui m’est vraiment passé par la tête. Une simple envie d’oublier, l’espace d’une étreinte, que ma tête est mise à prix. Une chose est certaine : je ne compte pas passer toute la nuit ici. Je ne peux me permettre cela. Car ça serait dangereux pour moi, mais aussi pour elle. Je ne veux pas lui causer de soucis, après toute l’aide qu’elle n’a cessé de m’apporter, au cours des mois passés. J’ai pris l’habitude, durant mon exil, de ne pas dormir trop profondément, et ce, même si pour la 1ère fois en 3 mois, je me retrouve de nouveau dans un lit. Mon instinct est assez éveillé pour se réveiller, bien avant l’aube. Ainsi donc, une poignée d’heures plus tard, je me réveille enfin. Mais au lieu de n’avoir à affronter que la pénombre de l’échoppe tenue par Niylah, c’est le soleil qui m’accueille. Vivement, je me redresse pour m’asseoir et observer autour de moi, tentant de comprendre ce qui se trame. Non seulement, il fait jour, mais en plus de cela, je ne suis plus chez la Grounder. Je suis dehors. En pleine rue. Enfin, à ce qui doit être une rue, d’après ce que j’ai pu en voir, dans des manuels d’histoire, montrant à quoi ressemblaient les villes, avant que la guerre nucléaire ne décime tout. Méfiante, je me lève, observant les lieux, me demandant où je suis, et, plus intriguant aussi : comment j’ai bien fait pour arriver ici. Ca n’est pas possible, qu’une ville ait réussi à travers le temps, en aussi bon état que cela. Sauf que là, les bâtiments sont comme neuf. Et il y a de nombreux bruits, provenant de l’autre extrémité de la rue, qui, à en juger par ce que je vois, est un cul-de-sac. D’après ce que j’ai pu voir lors de quelques émissions à la télévision, des enregistrements d’émissions datant d’avant que l’Humanité n’ait dû quitter la Terre, il y a des voitures, ainsi que des klaxons… A croire que je me suis retrouvée projetée sur la Terre, telle qu’elle était autrefois… Je suis tellement déconcertée, et déboussolée, que je n’entends pas de suite que quelqu’un arrive. J’attrape le couteau de fortune que je me suis fabriquée ces dernières semaines, et que je dissimule sous ma veste, et me met en position. Je ne suis certes pas une guerrière, mais je ne compte pas me laisser attraper aussi facilement que cela. La fuite ? Cela ne servirait à rien, de ce que j’ai vu des lieux, il n’y a qu’une seule issue, et c’est de là qu’arrive la blonde qui approche. S’il s’agit d’une Grounder, je n’ai plus qu’à espérer qu’elle ne reconnaisse pas en moi Clarke, ma couleur naturelle ayant été effacée par une coloration que je renouvelle régulièrement. « Qui est-tu et que me veux-tu ? », finis-je par lui demander, avant même qu’elle ne s’approche vraiment de moi. « C’est toi qui m’a amenée ici ? ». Ca ne peut être que cela !

code by Silver Lungs



❝ Oh, you can't hear me cry, see my dreams all die from where you're standing, on your own. It's so quiet here & I feel so cold. Oh, when you told me you'd leave, I felt like I couldn't breathe, myy aching body fell to the floor. Now it hurts much more. You caused my heart to bleed & you still owe me a reason. I can't figure out why... Why I'm alone & freezing? And I'm just left alone to cry. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Veronica Mars
When the STARS Fall
ADMIN



✘ Messages : 453
✘ Pseudo : Boutchou
✘ Célébrité : Kristen Bell
✘ Copyright : Gif : Twitter | Ava : Le Doc
✘ Date d'inscription : 18/07/2016
✘ Age : 31
✘ Votre boulot : Agent du FBI
✘ Votre quartier : Neptune High - Victoria Hall
✘ Statut : C'est compliqué
✘ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
✘ Créature : Humaine
✘ Série/Film/Livre/Jeu Video : Veronica Mars
✘ Doubles-comptes : Olivia Orsini - Welcome to New York
Emily Fields - When the Stars Fall
Anita Blake - When the Stars Fall
Salomé Miller - The Descendants
Prudence Halliwell - The Descendants
Aiden McCain - The Descendants
Neuri Pratt - Put Your Mask
Sienna Hawkins - Put Your Mask
Khaleesi Prescott - Put Your Mask
Nola Mason - Scream, Run, Die
Valentine de Fleury - Paris, ma Belle


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Re: Welcome to the new age - Vero Ven 23 Sep - 20:32


Welcome to the new age
Clarke Griffin & Veronica Mars

*Driiiiiing Driiiiiiiing Driiiiiiiiiiiiiing*

Un téléphone résonna dans la chambre dont la pénombre venait d’être chassée par les rayons du soleil qui pointaient son nez. Une tête blonde sortit difficilement de sous les draps, ses yeux s’ouvrirent à peine alors qu’elle posait sa main sur la table de nuit, tâtonnant après son téléphone portable qui sonnait.

« Allo ? Oui, d’accord ! J’arrive ! »

Lâcha-t-elle au bout du fil tandis qu’elle s’asseyait sur le lit. A côté d’elle, une silhouette bougea et tout de suite, elle se rappela la soirée d’hier soir. Elle avait retrouvé Dean Winchester dans un bar mais ne pensait pas qu’elle finirait la soirée bourrée et au lit avec lui. Evidemment qu’il lui plaisait, plus qu’elle ne voulait bien le dire mais cela ne voulait pas dire qu’elle était une fille facile. Ca n’était pas dénué de sens lorsqu’elle couchait avec un homme, elle ne l’avait fait qu’avec des hommes qu’elle avait aimés. Cela faisait peut-être vieille fille mais c’était comme ça, Vero n’était pas une femme facile.

« Alors, ça y est ! »

Lui demanda Dean alors qu’il caressait le dos de la blonde. Il faisait certainement allusion au fait qu’ils avaient enfin sauté le pas. Ils n’étaient pas ensemble mais dès qu’ils étaient ensemble, on sentait une attirance irrésistible qui les attirait l’un vers l’autre. Mais jusqu’à présent, la blondinette n’avait pas voulu sauter le pas, elle savait que cette histoire ne la mènerait nulle part. En tout cas, pas là où elle voulait aller.

« Ca y est ! »

Se contenta-t-elle de dire tandis qu’elle se penchait pour lui faire un baiser dans le cou. Il l’enveloppa alors de ses bras et elle s’y lova quelques instants.

« Je vais y prendre goût si tu continues ! »
« Où est le problème ? »

Elle se releva et regarda le jeune homme, il remit une mèche de ses cheveux derrière son oreille et elle posa son visage dans sa main en fermant les yeux. Puis, elle les rouvrit et lui répondit :

« Le problème c’est que je dois aller au boulot, j’ai une affaire et surtout, c’est que je sens qu’avec toi, ça ne va pas être comme ça tous les jours ! Tu n’es pas l’homme à t’installer avec une femme, n’est-ce pas ? »

Enigmatique, il se contenta de lui répondre :

« Je pourrais l’être… ! »

Sur ce, la jeune femme se leva et se dirigea vers la salle de bain, des questions plein la tête.


La blondinette avait laissé le jeune homme chez elle, lui précisant qu’il pouvait prendre son temps, qu’il y avait du café et qu’il lui suffisait de claquer la porte derrière lui, elle se fermerait de l’intérieur. Elle avait déjà été au bureau et son boss, Hotchner, l’avait envoyée sur la scène du crime où elle retrouverait Rossi. Quand elle passa dans la ruelle juste à côté de celle où avait eu lieu le crime, elle tomba sur une jeune femme rousse, qui semblait ne pas avoir pris de bain depuis des semaines et qui semblait très effrayée. Elle avait sorti un couteau et était en position de défense. En tant qu’agent du FBI pour le BAU, Veronica eut très vite des soupçons concernant ce qui lui était arrivé, elle en avait vu des femmes comme elle qui avaient été kidnappées et venaient d’être libérées.

« Qui es-tu et que me veux-tu ? »

Fut ses premiers mots tandis que Veronica essayait de ne pas lui faire peur. Elle avait l’habitude de gérer des tueurs et des victimes, elle devait essayer de la calmer. Avant qu’elle ait pu répondre, la rousse rajouta :

« C’est toi qui m’a amenée ici ? »

Veronica fronça les sourcils, elle n’avait pas un discours cohérent, cela allait dans le sens de sa théorie, celle qui lui disait que la jeune femme avait été kidnappée.

« Je m’appelle Veronica, je ne vous veux aucun mal ! Ce n’est pas moi qui vous a amené ici puisque je viens d’arriver, vous l’avez bien vu ! »

Lui dit-elle simplement toujours prudente, ne s’approchant pas trop d’elle et montrant bien qu’elle n’avait rien dans les mains.

« Comment vous appelez-vous ? Et où devriez-vous vous trouvez ? »

Veronica savait que cette question était étrange mais il était certain qu’elle ne pensait pas devoir se trouver là où elle était. Peut-être la rousse avait-elle perdu la tête.


acidbrain


- You're my lovers -
Ma couleur est thistle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Clarke Griffin
CHARGE DE CONTEXTE
A New WORLD



✘ Messages : 194
✘ Pseudo : Cacahuète
✘ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
✘ Copyright : Avatar de Sweet Poison - Signature de Wild Heart - Citation sign' de NYX avec la chanson "Venom on my lips"
✘ Date d'inscription : 02/09/2016
✘ Votre boulot : Survivante, c'est déjà pas mal. Ancienne co-leader des 100
✘ Statut : Célibataire et ne cherche plus l'Amour, depuis la mort de Finn.
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle
✘ Série/Film/Livre/Jeu Video : The 100
✘ Doubles-comptes : Nathan Miller - A New World (Perso de la série "The 100").


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu:
MessageSujet: Re: Welcome to the new age - Vero Dim 2 Oct - 22:52

Veronica ∞ Clarke
I’m waking up to ash &  dust, I wipe my brow & sweat my rust, I’m breathing in the chemicals.  I’m breaking in &  shaping up, then checking out on the prison bus : this is it the apocalypse. I’m waking up, I feel it in my bones enough to make my systems blow. Welcome to the new age. I’m radioactive.


L’inconnue est trop bien habillée pour être une Grounder. Ses vêtements paraissent bien plus neuf que tous ceux que j’ai pu voir jusqu’à présent. Existe-t-il un clan qui soit en mesure de tisser des vêtements dans un tel état ? Cela parait fort étonnant, mais pas inconcevable : après tout, j’ignore encore tant de choses sur les Natifs… La jeune femme me faisant face fait de son mieux pour être rassurante, mais cela m’incite à être encore plus sur mes gardes. Les individus dangereux n’ont pas forcément l’air malfaisant, je ne l’ai que trop constaté durant mon séjour au sein du Mont Weather. « Je m’appelle Veronica, je ne vous veux aucun mal ! Ce n’est pas moi qui vous a amené ici puisque je viens d’arriver, vous l’avez bien vu ! ».  Sa voix se veut rassurante, à croire qu’elle est habituée à assister à une telle scène. Ce qui me confirme que si elle est une Grounder, elle ne doit pas être sous-estimer. D’autant moins qu’elle parle ma langue, chose qui indique clairement qu’elle n’est pas n’importe qui, la plupart des Natifs non-guerriers ne comprennent pas un traître mot de la langue des habitants du Ciel. Je retiens un ricanement moqueur alors qu’elle prétend n’être en rien responsable à ma présence ici. Rien ne me prouve qu’elle ne m’ait pas capturée, avec l’aide d’autres Grounders, puis laissé ici, le temps que je me réveille, pour venir débarquer par la suite, comme une fleur. Au lieu de cela, je me contente d’hocher la tête, comme si je la croyais. Autant qu’elle me prenne pour une pauvre et innocente jeune femme, et non pour quelqu’un doté d’un peu de jugeote. Qu’elle me sous-estime un peu, cela ne pourra que jouer en ma faveur, si jamais il faut se battre. Elle parait plutôt fluette, mais, si elle est bien une guerrière native, il ne faut pas s’y fier. J’ai vu bons nombres de combattants Grounders qui ne semblaient pas très forts, et pourtant, ils étaient imbattables. Regardez donc Lexa… Mes sourcils se froncent alors que mes pensées s’égarent vers celle qui m’a laissée, ainsi que peuple, à une Mort certaine. Qu’est-ce que je la déteste ! A moins que ça ne signifie autre chose, je n’en sais rien, et je ne veux surtout pas le savoir. « Comment vous appelez-vous ? Et où devriez-vous vous trouvez ? ». Lentement, je range mon couteau, décidée à jouer le jeu jusqu’au bout de l’innocente jeune femme qui se rend compte qu’elle a pris une pauvre inconnue pour un éventuel agresseur. « Je m’appelle Anya. », prétendé-je. Anya étant le 1er prénom grounder qui me soit venu à l’esprit. Je ne peux me permettre de donner mon véritable prénom à cette inconnue. Elle risquerait de faire le lien entre la Clarke recherchée, et la Wanheda que tout le monde veut capturer. Je suis certaine que l’ironie de la situation ferait sourire Anya, la native morte alors même qu’elle espérait une alliance – réelle – entre mon peuple et le sien, et que celle-ci ait échouée – à cause d’une décision de sa Heda – ce qui m’oblige à lui voler son prénom pour échapper aux siens. « Nous sommes dans les environs de Polis. », affirmé-je. Après tout, j’étais dans les parages de la capitale des Natifs, même si je veillais à en rester éloignée. « Ou nous sommes peut-être à Polis, je n’en sais rien, je n’ai jamais eu la chance d’y mettre les pieds pour l’instant. », ajouté-je, dans l’espoir de paraître un peu moins étrange, si jamais elle me fait savoir que nous sommes dans la capitale. Auquel cas la ville est en bien meilleur état que ce à quoi je m’attendais. Mais cela ne se peut. J’en suis persuadée. La technologie de nos ancêtres n’a pu survivre, il ne peut y avoir des voitures, ni même des téléphones. Il n’y a plus d’essences, ni d’électricité. On l’aurait bien vu, sinon, depuis le temps que nous sommes sur Terre. J’esquisse un léger sourire à la dénommée Veronica. Il me faut tenter de gagner sa confiance, pour qu’elle me réponde le plus sincèrement possible. C’est bien pour cela que je tente de paraître une jeune native, on ne peut plus banale, parti sans doute explorer le monde, connaissant la langue des habitants du ciel… Bah, pour une raison que je trouverais bien, s’il le faut. « Je ne sais pas ce que je fais ici… », admis-je, dans un murmure, comme un aveu désemparé, dans la langue des natifs. Après tout, si je dois rester dans le rôle de la jeune femme perdue, il faut bien que ma maîtrise de l’anglais se dissipe par moments, ne pouvant prétendre être une guerrière assez rôdée à l’usage de cette langue.

code by Silver Lungs



❝ Oh, you can't hear me cry, see my dreams all die from where you're standing, on your own. It's so quiet here & I feel so cold. Oh, when you told me you'd leave, I felt like I couldn't breathe, myy aching body fell to the floor. Now it hurts much more. You caused my heart to bleed & you still owe me a reason. I can't figure out why... Why I'm alone & freezing? And I'm just left alone to cry. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Veronica Mars
When the STARS Fall
ADMIN



✘ Messages : 453
✘ Pseudo : Boutchou
✘ Célébrité : Kristen Bell
✘ Copyright : Gif : Twitter | Ava : Le Doc
✘ Date d'inscription : 18/07/2016
✘ Age : 31
✘ Votre boulot : Agent du FBI
✘ Votre quartier : Neptune High - Victoria Hall
✘ Statut : C'est compliqué
✘ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
✘ Créature : Humaine
✘ Série/Film/Livre/Jeu Video : Veronica Mars
✘ Doubles-comptes : Olivia Orsini - Welcome to New York
Emily Fields - When the Stars Fall
Anita Blake - When the Stars Fall
Salomé Miller - The Descendants
Prudence Halliwell - The Descendants
Aiden McCain - The Descendants
Neuri Pratt - Put Your Mask
Sienna Hawkins - Put Your Mask
Khaleesi Prescott - Put Your Mask
Nola Mason - Scream, Run, Die
Valentine de Fleury - Paris, ma Belle


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Re: Welcome to the new age - Vero Lun 17 Oct - 13:36


Welcome to the new age
Clarke Griffin & Veronica Mars

Cette rencontre avait été tellement étrange pour Veronica qu’elle n’avait même pas remarqué qu’elle ne marchait pas dans les rues de sa ville… Quand elle regarda autour d’elle, elle comprit qu’elle n’était pas chez elle. Mais alors, venait-elle vraiment de quitter son appartement ? Ne venait-elle pas de quitter un appartement inconnu sans s’en rendre compte, tellement prise par son histoire avec Dean ? Mais, n’avait-elle pas eu un message concernant un meurtre ? Que lui arrivait-il ? Que se passait-il ici ? Devenait-elle folle ? Et surtout, comment n’avait-elle pas vu tout autour d’elle était différent. En regardant autour d’elle après avoir dit à la jeune femme qu’elle n’avait pas pu l’amener ici, elle remarqua qu’elle non plus n’était pas dans des rues qu’elle connaissait… Elle fronça les sourcils, ne sachant plus quoi faire…

*Concentre-toi Mars*

D’abord, s’occuper de la jeune femme qui semblait plus paniquer qu’elle-même et plus dangereuse aussi. Après, s’occuper de ce qu’elle foutait dans une ville inconnue. Bien que cela la perturbait, était-elle réellement sur une affaire avant de rencontrer cette jeune femme ? Pas sûr… Bref, elle s’était présentée à la jeune femme apeurée, espérant que celle-ci se calmerait. Certainement qu’elle vivait la même expérience qu’elle mais au vu de son affublement, c’était dur de ne pas croire qu’elles vivaient cette histoire différemment. Si la situation avait été normale pour Veronica, celle-ci aurait cru que la rousse en face d’elle revenait d’un tournage, d’une soirée déguisée ou d’un hôpital psychiatrique mais elle-même se serait enfermée au vu de son black-out d’il y a une minute… Apparemment, les paroles apaisantes de la blonde firent leurs effets puisque la jeune inconnue rangea son couteau et se présenta…

« Je m’appelle Anya ! Nous sommes dans les environs de Polis ! Ou nous sommes peut-être à Polis, je n’en sais rien, je n’ai jamais eu la chance d’y mettre les pieds pour l’instant ! »

La rousse fit un petit sourire, preuve qu’elle n’était pas si dangereuse que cela. Veronica se détendit, comprit rapidement qu’elle était totalement perdue. Par contre, elle n’éloignait pas l’idée que cette jeune femme avait un souci psychologique. Polis ? Qu’est-ce que c’est que Polis… On aurait dit le nom d’une ville antique… Venait-elle du passé ? Cela pourrait expliquer beaucoup de choses, et Vero n’en était plus à une excentricité magique près… Mais, clairement, la jeune femme ne savait pas où elle était ni même ce qu’elle faisait là… Un peu comme la blondinette, elle-même ne savait pas où elle était… Veronica continua d’avancer vers la rousse, sur ses gardes malgré tout parce qu’elle ne pouvait pas exclure que, malgré son attitude pacifique, la nouvelle venue soit une folle échappée de l’asile… Après tout, à une rue de là, il y avait un cadavre…

« Je dois avouer que je ne peux pas vous répondre, je ne sais pas moi-même où l’on est ! Je pensais être, moi, à Victoria Hall mais apparemment, ce n’est pas le cas ! On pourrait essayer de voir où l’on est ensemble ? Chacune de nous ne sait pas où elle est, c’est étrange et on ne vient pas du même endroit, c’est clair ! »

Elle lança un sourire franc à la jeune femme, elle pensait très fort qu’elles ne venaient même pas du même monde ou de la même époque mais, de peur de faire une boulette, elle ne préféra pas aller jusqu’au bout de sa réflexion. L’agent du FBI allait rajouter quelque chose quand elle entendit quelque chose sortir de la bouche de la jeune femme qu’elle ne comprit pas le moins du monde…  

« Je ne sais pas ce que je fais ici… »

Elle avait parlé entre ses dents, est-ce que Vero avait bien entendu ? C’était un langage étrange, comme venu d’ailleurs. La thèse d’un voyage dans le temps pourrait s’expliquer, une fois de plus. La rousse avait froncé les sourcils comme si elle pensait à quelque chose, est-ce que cela l’avait poussée à parler une autre langue ? Peu importait, il y avait vraiment quelque chose d’étrange dans la situation tout comme chez cette fille…

« Pardon ? Je n’ai pas compris ce que vous venez de dire ! »

Lui demanda-t-elle simplement, en se rapprochant encore, comme si elle pensait qu’en se rapprochant, elle comprendrait mieux la jeune femme. C’est alors que Veronica écarquilla les yeux, une grosse bête venait vers elles deux, dans le dos de la jeune femme. Une bête qui n’était certainement pas répertoriées dans l’encyclopédie des bestioles connues par les humains…

« Surtout n’ayez pas peur mais il y a une grosse bête derrière vous ! Ne bougez surtout pas, je m’en occupe ! »

Dit-elle très bas, espérant qu’Anya ne se retourne pas brusquement. La bête n’était pas encore à portée de main des deux femmes mais elle se rapprochait dangereusement…

acidbrain



HJ:
 


- You're my lovers -
Ma couleur est thistle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Welcome to the new age - Vero

Revenir en haut Aller en bas

Welcome to the new age - Vero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Unreal Life :: 
And in the End
 :: 
Flood
 :: 
Rpg Commun
-