Bienvenue sur The Unreal Life,
N'hésitez pas à venir faire un tour ici pour vous y retrouver.
Et ici pour vous aider à faire un choix parmi les contextes.
Règle pour les doubles-comptes
A partir du 16/09/2016, les demandes de doubles-comptes doivent se faire une fois
que vous avez lancé au moins UN TOPIC RP avec vos personnages précédents.
Des postes sont à pourvoir :

- 1 Animateur
- 1 Publiciste
- 4 chargés de contexte

Si vous êtes intéressés pour rejoindre le staff,
c'est par ici

Partagez|

Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Philomena Texas
PARIS, ma belle



✘ Messages : 58
✘ Pseudo : Philo, Éloïse, Élo, ou ce que vous voudrez..
✘ Célébrité : Louise Brooks
✘ Copyright : Pinterest.
✘ Date d'inscription : 27/08/2016
✘ Age : 14
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle.
✘ Créature : Humaine, aux dernières nouvelles.
✘ Doubles-comptes : Lou Falcon (OVNIs)


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies... Lun 12 Sep - 8:28

Ce soir là était l'un de ces soirs où Philomena Texas était extrêmement heureuse. Ça lui tombait dessus sans prévenir et ça ça l'énervait un peu, mais c'était bien quand même. C'était le jour du vernissage de son exposition de tableau, dans une petite galerie de la rive gauche. Il y avait beaucoup de Monde, et ça l'avait surprise, mais ça aussi c'était bien quand même. La plupart des gens étaient les propriétaires de ses modèles, car en effet Philomena peignait principalement des animaux de compagnie, et se spécialisait dans les chiens et les chats. Il y avait aussi quelques marchands d'art, venus voir au cas où, et un tas de curieux qui avaient entendu qu'il y aurait de l'alcool et s’étaient procuré une invitation. Philomena remarqua avec plaisir que certains messieurs la regardaient encore, avec son corset droit devant et ses paniers, et malgré ses manches à gigot un peu passées de mode. Elle était vêtue d’une robe vert foncé, avec un grand décolleté froncé et un jupon rehaussé de crevées dorées. Elle avait mis ses plus jolies bottines à boutons, qui étaient aussi celles avec le plus haut talon, et s’amusait de passer à côté des hommes exprès pour les ridiculiser et leur montrer qu’elle était plus grande. Philomena Texas attrapa une flûte de champagne sur un plateau qui passait par là, et commença à doucement faire le tour de l’exposition. Elle vit que des gens s’étaient amassés devant sa peinture favorite, celle du chartreux obèse d’une vieille veuve de général, et qu’il se moquaient des yeux stupides de la bête tout en commentant avec beaucoup de mots le détail des poils gris qui ressemblaient à des plumes. Elle finit son champagne et prit un Martini et un canapé au saumon, tandis qu'elle passait devant la toile du chien de la petite sœur de Madame de La Motte, qui était un de ces chien anglais à poils gris et bruns mélangés, d'un effet des plus dégoûtants. Elle avait très bien réussi à rendre l'air méchant de l'animal, d'ailleurs. Elle finit son Martini et en prit un autre sur un buffet au fond de la galerie et l'idée que cela allait faire beaucoup lui effleura l'esprit, mais elle se dit qu'elle était là pour s'amuser et qu'elle n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, alors elle but le Martini, et attrapa aussitôt un Campari pour se rincer la bouche. Elle rit et elle trouva qu'elle avait un joli rire, alors elle recommença. Elle fit à nouveau le tour de ses tableau et vit qu'il y avait maintenant un petit attroupement devant les deux lapins de Madame Lanvin. Elle trouvait cette peinture ratée car les pattes du deuxième lapin été scandaleusement mal proportionnées, mais à écouter les visiteurs, c'était lune des plus réussies. Philomena souffla un peu par la bouche parce que ça l'énervait, puis fit demi tour et reprit un champagne parce que c'était quand même bon et que ça l'amusait de faire des mélanges. Soudain, elle sentit comme un regard sur sa nuque, se retourna, et aperçut une très jolie jeune femme aux cheveux blonds. Elle n'arrivait pas exactement à décrypter son regard, mais il lui semblait que c'était de l'exaspération, alors elle rit encore, et marcha vers la jolie femme.


Dernière édition par Philomena Texas le Mar 20 Sep - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Valentine L. de Fleury
PARIS, ma belle



✘ Messages : 63
✘ Pseudo : Boutchou
✘ Célébrité : Blake Lively
✘ Copyright : Ava : Hedgekey | Gifs : Liloo59
✘ Date d'inscription : 31/08/2016
✘ Age : 27
✘ Votre boulot : Femme au foyer - Artiste
✘ Votre quartier : Montmartre
✘ Statut : Mariée
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle
✘ Doubles-comptes : Veronica Mars - When The Stars Fall
Olivia Orsini - Welcome to New York
Emily Fields - When the Stars Fall
Anita Blake - When the Stars Fall
Salomé Miller - The Descendants
Aiden McCain - The Descendants
Neuri Pratt - Put Your Mask
Sienna Hawkins - Put Your Mask
Khaleesi Prescott - Put Your Mask
Nola Mason - Scream, Run, Die


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Re: Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies... Ven 16 Sep - 14:11


Vernissage et petites folies
Philomena Texas & Valentine L. de Fleury

« S’il vous plaît Daniel, vous savez combien cela me tient à cœur ! »
« Je sais ! Mais, nous ne resterons pas longtemps, je dois m’entretenir avec Monsieur Lanvin demain à la première heure ! »
« Promis ! »

Et Valentine se pencha vers son mari pour apposer un doux baiser sur sa joue. Elle se sentait euphorique, elle aimait se rendre dans des vernissages et se rêvait à devenir la prochaine artiste à ouvrir sa galerie. Ce soir, c’était au vernissage de Miss Texas que son mari et elle se rendraient. La blondinette l’avait lu dans le journal et avait immédiatement voulu s’y rendre afin de, peut-être, rencontrer des gens influents, ceux qui pourraient lui ouvrir des portes. Evidemment, Daniel avait du mal à comprendre, il lui avait déjà permis de donner des cours de dessin et il ne comprenait pas pourquoi elle souhaitait plus, pourquoi elle souhaitait que son travail soit mieux récompensé. Pour lui, aussi gentleman et aimant était-il, une femme n’avait pas besoin de reconnaissance en dehors de son rôle de dame. C’était une idée qui insupportait la blondinette mais comme beaucoup de femmes de son époque, Val n’osait protester plus que de raison. Dès qu’elle sentait la colère lui monter au nez, elle tentait de se raisonner, de se calmer pour ne pas faire de scandales. C’était son père qui lui avait inculqué cette discipline et aujourd’hui, adulte, elle n’osait toujours pas montrer qui elle était réellement : une femme qui voulait qu’on reconnaisse son talent et qui voulait aimer la personne de son choix…


« Regardez-moi cette peinture, ce chat comme il est obèse et pas très beau ! »
« Vous ne comprenez pas que derrière, il y a beaucoup d’amour ! »
« Non ! »

Il y avait énormément de monde à ce vernissage, Valentine ne s’y attendait pas et surtout, ne s’imaginait pas qu’elle pourrait avoir un jour le même succès. Elle était, avouons-le, jalouse du succès de cette brune qu’elle n’avait jamais rencontré. La blonde chercha du regard celle qui était à l’origine de ce succès mais sans la trouver tant il y avait du monde autour d’eux. Tout le monde s’était amassé devant le tableau où les époux de Fleury se trouvaient. Alors qu’elle cherchait l’artiste, ses yeux tombèrent sur une belle blonde qu’elle connaissait très bien pour l’avoir en cours : Valérie. Sa belle muse, celle qui lui donnait envie de peindre, celle qui lui avait inspirée ses dernières toiles et surtout, ses plus belles toiles. Cette belle demoiselle lui faisait battre le cœur depuis qu’elle l’avait vue passer la porte de son cours de peinture. Valentine ne la laissait pas de marbre, elle le sentait bien mais Valérie était une femme plus libérée que Valentine, qui elle, ne s’imaginait pas quitter son mari pour vivre une belle histoire d’amour avec une femme. Quel scandale cela ferait… Alors qu’elle admirait sa belle muse, elle entendit un rire franc et elle sut immédiatement qu’il s’agissait de l’artiste… Elle se tourna alors vers Philomena d’un air exaspéré d’avoir été perturbée dans sa contemplation. Alors, elle vit la brune rire encore et marcher vers elle, totalement décontractée.

« Vous êtes l’artiste, je suppose ? »

Il n’y avait qu’une artiste pour être si exubérante, ce qui manquait souvent à Valentine. Elle n’était pas de ce genre et peut-être que cela lui porterait préjudice dans sa carrière d’artiste mais c’était comme cela, Valentine n’était pas du genre exubérante et libre… Un serveur passa avec un plateau et la blonde prit une coupe dans le plateau, accompagnant l’hôte, tout en zieutant toujours vers Valérie. C’était avec elle qu’elle aurait voulu être en ce moment même. Pas avec Daniel, pas avec Philomena mais auprès de sa belle, qui ne lui jetait pas un seul regard, si ce n’est quand celle-ci détournait le regard.

« Vos peintures sont spéciales mais on ressent beaucoup l’amour qu’il y a entre les propriétaires et leurs animaux ! »

Se contenta-t-elle de rajouter, sachant très bien que la brune était bien l’artiste en question.


acidbrain


- Mon Cœur ne sait qui choisir -
Ma couleur est le lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Philomena Texas
PARIS, ma belle



✘ Messages : 58
✘ Pseudo : Philo, Éloïse, Élo, ou ce que vous voudrez..
✘ Célébrité : Louise Brooks
✘ Copyright : Pinterest.
✘ Date d'inscription : 27/08/2016
✘ Age : 14
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle.
✘ Créature : Humaine, aux dernières nouvelles.
✘ Doubles-comptes : Lou Falcon (OVNIs)


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Re: Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies... Mar 20 Sep - 8:49

"Vos peintures sont spéciales, mais on ressent beaucoup l'amour qu'il y a entre les propriétaires et les animaux!"
La phrase, stupide, avait été prononcée d'un ton sec et un peu ennuyé. Philomena ouvrit des yeux ronds, puis se renfrogna. Ce n'était pas la peine de venir, si on comprenait si peu les toiles, et qu'en plus on était de mauvaise humeur! Philomena se fichait bien de l'amour, elle considérait plutôt ça comme une corde de plus autour de son cou! Non, ce qu'elle aimait peindre, c'était le ridicule! La femme blonde, qu'elle avait maintenant reconnu comme Valentine de Fleury, grâce à son mari qui regardait avidement, un peu plus loin, le buffet, n'était vraiment pas drôle. Philomena Texas s’apprêta à dire quelque chose, mais elle vit qu'on ne la regardait même plus. En effet, elle put voir en se tournant que Mme de Fleury observait assez avidement une jeune femme encore plus jolie et encore plus blonde. Philomena reprit sa bonne humeur et rigola.
"C'est vrai qu'elle est jolie, dit elle."
Mais l'autre ne sembla pas répondre et rougit. Alors Philomena souffla.
"Vous êtes follement ennuyeuse."
Et elle partit, en pensant à la scène qui venait de se passer et elle se demandait s'il fallait en rire. Elle se dit que oui. Soudain, trébucha, tandis que le talon de sa bottine droite se brisait, et elle s'étala de tout son long sur le buffet. Lorsqu'elle se releva, époussetant doucement les reste de sandwich au saumon qui couvrait sa jupe, et tentant de remettre en place sa coiffure, tous les regards étaient tournés vers elle. Ça commençait à l'agacer! Partout, tout le temps, elle ne pouvait s'empêcher de faire des chutes spectaculaires, ou ridicules. Bon, maintenant il fallait qu'elle tente de sauver la situation, car là ces stupides invités restaient sans bouger, hésitant entre lui demander si elle allait bien, éclater de rire, ou partir en fulminant. On avait parlé de petites folies oui ou non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Valentine L. de Fleury
PARIS, ma belle



✘ Messages : 63
✘ Pseudo : Boutchou
✘ Célébrité : Blake Lively
✘ Copyright : Ava : Hedgekey | Gifs : Liloo59
✘ Date d'inscription : 31/08/2016
✘ Age : 27
✘ Votre boulot : Femme au foyer - Artiste
✘ Votre quartier : Montmartre
✘ Statut : Mariée
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle
✘ Doubles-comptes : Veronica Mars - When The Stars Fall
Olivia Orsini - Welcome to New York
Emily Fields - When the Stars Fall
Anita Blake - When the Stars Fall
Salomé Miller - The Descendants
Aiden McCain - The Descendants
Neuri Pratt - Put Your Mask
Sienna Hawkins - Put Your Mask
Khaleesi Prescott - Put Your Mask
Nola Mason - Scream, Run, Die


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Re: Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies... Jeu 29 Sep - 12:05


Vernissage et petites folies
Philomena Texas & Valentine L. de Fleury

Valentine n’avait pas remarqué l’air dédaigneux de la peintre parce que Valentine avait d’autres chats à fouetter. Pour être exacte, elle avait un seul chat à fouetter et quel chat… Une tigresse, une beauté divine qui ravissait les yeux de la blondinette se trouvait à quelques mètres d’elle et pourtant, elle se sentait si loin d’elle… Comment pouvait-elle être si proche de l’amour de sa vie et si éloignée d’elle ? Comment faire pour se retrouver en tête-à-tête avec sa muse sans éveiller les soupçons de son mari ? Parce que là était bien le problème : Valentine était mariée et il était hors de question qu’elle ait une aventure dans son dos et encore moins avec une femme. Quel scandale cela ferait ! C’était ce qui empêchait Val de succomber aux charmes de la femme qu’elle aimait en secret. Bien sûr, Valérie connaissait très bien les sentiments de sa prof pour elle et ceux-ci étaient réciproques et elle avait tenté de la séduire parce qu’elle n’était pas soumise aux règles, Valérie. C’était une des choses que Valentine aimait chez sa muse, son côté rebelle et sa liberté de vie.

« C'est vrai qu'elle est jolie ! »

Cette petite phrase fit revenir Val à la conversation qu’elle avait avec l’artiste de la soirée, Philomena. Les yeux de la blondinette fut traversé par un éclair de peur, la peur que son jeu était percé à jour et qu’elle allait être mise à découvert. En plus, elle avait rougi, ce qui voulait dire qu’elle avait effectivement quelque chose à cacher. Son regard se planta dans celui de la brune qui rigolait encore. Ce rire avait le don d’agacer miss de Fleury, parce que c’était un rire moqueur et dédaigneux, comme si personne ne lui arrivait à la cheville. Hébétée par la phrase de l’artiste, Valentine ne répondit pas à la jeune femme qui souffla et lâcha :

« Vous êtes follement ennuyeuse ! »

Sur ce, la brune partit, tout simplement, laissant Valentine éberluée par l’attitude de l’hôte. D’une certaine manière, celle-ci aussi semblait libre de pouvoir agir comme elle le souhaitait. Ca ne serait certainement pas elle qui serait stoppée par les convenances… Alors qu’elle se demandait comment Philomena pouvait agir de la sorte sans être morte de honte que celle-ci tomba, le talon de sa botte se brisant. Ce fut sur le buffet qu’elle tomba, celui-ci fut massacré et Valentine ne put s’empêcher d’éclater de rire. Elle n’aurait jamais du le faire, la brune avait perçu tout l’amour que Val avait pour Valérie et elle pourrait l’utiliser pour se venger mais ce fut un fou rire incontrôlable, comme si Dieu avait puni l’attitude impolie de l’artiste. La brune se releva mais personne n’osait bouger mais tous regardaient la jeune femme, un peu étonnés. Valentine se décida à, même si elle l’avait mérité, aller vérifier que l’hôte ne s’était pas fait mal.

« Pour votre gouverne, je ne suis pas ennuyante mais c’est vrai qu’à votre niveau, c’est difficile de faire mieux que vous ! »

Lui demanda-t-elle tandis qu’elle s’approchait de la jeune femme, en rigolant avant de se reprendre et de demander :

« Ca va sinon ? Vous ne vous êtes pas fait mal ? »

Ca allait certainement agacer son hôte mais elle s’inquiétait réellement de savoir si elle ne s’était pas fait mal. Oui, parfois, Valentine pouvait être nunuche. Avant qu’elle ait pu faire quoi que ce soit, Valentine fut victime, à son tour d’une chute, elle venait de marcher sur un déchet qui traînait par terre. Elle ne tomba pas mais se rattrapa de justesse à la nappe, elle entraîna avec elle tout ce qui avait sur une des tables… Elle n’osa relever le regard et comprit qu’elle avait encore fait plus fort que l’hôte et elle était morte de honte. Valentine se tourna vers la brune et lâcha :

« Ce genre de situation ne m’arrive jamais, vous devez me porter la poisse ! »

Lui lâcha-t-elle tandis qu’elle tentait de se relever, sa muse la scrutant, amusée.


acidbrain


- Mon Cœur ne sait qui choisir -
Ma couleur est le lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Philomena Texas
PARIS, ma belle



✘ Messages : 58
✘ Pseudo : Philo, Éloïse, Élo, ou ce que vous voudrez..
✘ Célébrité : Louise Brooks
✘ Copyright : Pinterest.
✘ Date d'inscription : 27/08/2016
✘ Age : 14
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle.
✘ Créature : Humaine, aux dernières nouvelles.
✘ Doubles-comptes : Lou Falcon (OVNIs)


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Re: Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies... Sam 1 Oct - 9:51

Oui! Enfin des choses un peu plus amusantes commençaient! La demoiselle blonde, qui semblait, pensait Philomena, si niaise et ennuyeuse, était en fait très chouette. Un epu recopieuse, mais bon, on allait commencer à se divertir, à ce vernissage!

-Vous ne vous êtes pas fait mal?

Avant que Philomena ne puisse répondre, Madame de Fleury s'écrabouilla par un effet cumulé de la gravité et d'une assiette de saumon fumé très glissante tombée lors de la chute de Philomena, par terre, entraînant dans sa chute champagne et caviar, canapés et verrines. Bon, le marchand d'art qui avait proposé l'exposition à Philomena et qui avait payé toute la nourriture n'allait pas être content.

-Ce genre de situations ne m'arrivent jamais, vous devez porter la poisse!

Philomena sourit, puis rit franchement. Elle se releva, épousseta sa robe ruinée de plats luxueux, inspecta rapidement sa bottine, puis tendis la main à Madame de Fleury, hilare au milieu des restes de nappes.

-Oui merci, je vais bien, pour répondre à votre première question. Je vais devoir payer pour la casse, mais au moins, on peut dire que je me suis amusée! Quant à votre désobligeante remarque, je ne porte pas la poisse comme vous dites, mais au contraire la chance! Ne vous ais-je donc pas déridée? Vous seriez, sans moi, encore dans votre coin à vous morfondre en observant... les gens.


Philomena releva la blonde aristocrate, puis regarda le public, qui, stupidement béat, hésitait toujours à rire.

-Eh bien, que se passe-t-il? Vous ne riez pas? C'est pourtant drôle! Et puis, tant que nous y sommes...

Philomena poussa un gros monsieur à nœud papillon ridicule, qui, selon le théorème des dominos, s'écrasa sur sa femme qui s'écrasa sur un jeune curieux, qui lui même s'écrasa... Le gros monsieur tempêta, mais la plupart le prirent bien et se décidèrent enfin à rire.

-Eh bien voilà! C'est mieux! Bon maintenant que tout le Monde est en de bonnes dispositions, oui je sais, pas vous monsieur, eh bien papotons!!

Philomena s'assit par terre. Elle en avait marre de ce vernissage, et avait envie de parler de son sujet de prédilection du moment.

-Qui a tué l'amante, entre autres, de Louis Gardien? Je m'intéressent énormément au scandale! Mais ne trouvez vous pas les journaux trop évasifs? Qui sait quelque chose à ce sujet?

Et voilà. LE sujet était lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Valentine L. de Fleury
PARIS, ma belle



✘ Messages : 63
✘ Pseudo : Boutchou
✘ Célébrité : Blake Lively
✘ Copyright : Ava : Hedgekey | Gifs : Liloo59
✘ Date d'inscription : 31/08/2016
✘ Age : 27
✘ Votre boulot : Femme au foyer - Artiste
✘ Votre quartier : Montmartre
✘ Statut : Mariée
✘ Orientation sexuelle : Bisexuelle
✘ Doubles-comptes : Veronica Mars - When The Stars Fall
Olivia Orsini - Welcome to New York
Emily Fields - When the Stars Fall
Anita Blake - When the Stars Fall
Salomé Miller - The Descendants
Aiden McCain - The Descendants
Neuri Pratt - Put Your Mask
Sienna Hawkins - Put Your Mask
Khaleesi Prescott - Put Your Mask
Nola Mason - Scream, Run, Die


✘ Carnet de bord
✘ Liens:
✘ Topics:
✘ Jeu: Open
MessageSujet: Re: Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies... Lun 17 Oct - 15:38


Vernissage et petites folies
Philomena Texas & Valentine L. de Fleury

Et bien ! Ce n’était pas une soirée comme les autres. Valentine avait entendu parler de la réputation de la jeune artiste, une drôle de réputation, une femme au caractère bien trempé mais surtout qui faisait fî des convenances. On la présentait comme une femme excentrique qui n’en faisait qu’à sa tête et franchement, Val pensait que les journaux exagéraient le portrait de la jeune femme. Au final, ça n’était même pas fidèle à ce qu’on pouvait penser tant elle était originale et proche de ce qu’on pouvait se faire comme image d’un artiste… La blondinette venait de se casser la figure à la suite de la brune mais elle l’avait cherchée, elle s’était moquée de son hôte, cela ne se faisait pas et elle en payait le prix. Morte de honte, voilà comment se sentait Valentine et elle n’osa pas lever le regard, son mari et la femme qui faisait battre son cœur la regardaient certainement… Philomena, elle, rigolait à gorge déployée et tous les gens autour d’eux s’étaient arrêtés, comme figés par ce petit désagrément. Ils ne savaient pas comment réagir, ils ne savaient pas s’ils devaient rire ou aider les deux femmes dans le pétrin. Personne ne bougeait plus à part les deux femmes qui tentaient de se remettre de leur mésaventure. Valentine jaugeait les dégâts sur la nouvelle robe rouge à dentelles et volants qu’elle venait de s’acheter et qui devait aussi servir pour le mariage de sa cousine prochainement. Au départ, c’était d’ailleurs pour ce mariage qu’elle avait acheté cette robe mais elle avait décidé de la mettre également pour aujourd’hui, ne trouvant rien qui lui sied mieux. Val tenta un coup d’œil à son mari mais il n’était pas là, il semblait s’être eclipsé. Etrange, avait-il eu si honte qu’il avait quitté la pièce ? Tout le monde savait pourtant qu’il était son mari, cela ne servait à rien. Néanmoins, la blondinette comprenait pourquoi il ne s’était pas précipité pour l’aider à se relever… Par contre, Valentine ne tenta pas un coup d’œil vers sa belle…

« Oui merci, je vais bien, pour répondre à votre première question ! Je vais devoir payer pour la casse, mais au moins, on peut dire que je me suis amusée ! Quant à votre désobligeante remarque, je ne porte pas la poisse comme vous dites, mais au contraire la chance ! Ne vous ais-je donc pas déridée ? Vous seriez, sans moi, encore dans votre coin à vous morfondre en observant... les gens ! »

L’hôte offrit sa main à la jeune femme encore assise par terre, elle l’aida à la relever et tenta de le faire avec grâce tandis qu’elle écoutait la remarque de sa sauveuse. Bizarrement, elle ne put réfréner un rire, la pression qu’elle ressentait venait de lâcher et puis, il fallait bien l’avouer, cette jeune femme étrange était rigolote. En plus, la pauvre allait devoir payer les pots cassés, elle avait payé pour sa grossièreté de leur rencontre.

« Je suis sincèrement désolée pour la casse mais pour vous consoler, moi je vais devoir me racheter une robe parce que celle-ci est sinistrée ! »

Et elle se mit à rire de plus belle alors qu’en temps normal, elle aurait été effondrée. Peut-être le fait que son mari n’était plus là lui permettait de lâcher un peu la pression et d’être un peu plus rigolote ? Quoiqu’il en soit, ce fut l’artiste de la soirée qui dérida tout le monde puisqu’elle se tourna vers le public qui s’était figé et dit :

« Eh bien, que se passe-t-il ? Vous ne riez pas ? C'est pourtant drôle ! Et puis, tant que nous y sommes... »

Ensuite, elle poussa un homme bedonnant sur une dame qui elle-même tomba sur un jeune homme dans un effet de boule de neige. Valentine se mit à rire franchement, accompagnant la jeune brune, elle en oublia les convenances.

« Effectivement, avec vous, comment ne pas se dérider ? Je vous remercie de m’avoir fait rire comme ça, ce n’est pas tous les jours que cela m’arrive, vous avez raison ! »

Puis, elle s’esclaffa de plus belle, elle avait mal aux côtes tellement elle rigolait. D’ailleurs, elle n’était pas la seule, tout le monde s’y mit. Elle risqua un regard vers sa muse qui était, elle aussi, en train de rigoler à plein poumon. Elle lui fit un clin d’œil et Val lui rendit un sourire charmeur… Sous l’influence de la brune, elle aurait même était capable de s’approcher de Valérie pour l’entraîner avec elle dans un coin pour l’embrasser, la caresser…

*Quelle pensée, madame de Fleury*

Elle rougit d’avoir eu une telle pensée et elle tourna le regard, laissant sa belle en plant. En reportant son attention sur Philomena, elle remarqua que celle-ci était assise par terre, elle avait parlé mais Valentine était dans ses pensées et n’avait pas entendu. Par contre, elle entendit la suite de sa conversation et celle-ci voulait papoter de ce qui se passait en ce moment dans le cercle mondain  

« Qui a tué l'amante, entre autres, de Louis Gardien ? Je m'intéresse énormément au scandale ! Mais ne trouvez-vous pas les journaux trop évasifs ? Qui sait quelque chose à ce sujet ? »

Le sujet dont tout le monde parlait. Tout le monde avait son idée sur l’histoire, tout le monde mettait son grain de sel mais personne ne voulait en parler directement à la jeune femme apparemment. Ou personne n’osait faire le premier pas. Tout le monde se mit à chuchoter et Valentine regarda autour d’elle, son mari n’était toujours pas revenu… Où était-il donc ? Elle le lui demanderait quand il reviendrait mais en attendant, elle pouvait jouer sa mauvaise langue.

« Il paraît que ce serait lui le tueur ? Elle voulait tout raconter à madame Gardien ! C’est le major d’homme du maire qui l’a dit à sa sœur qui est justement ma femme de chambre ! »

Lâcha la blonde tandis qu’elle approchait une chaise pour s’y assoir autour de miss Texas. Parce qu’il ne fallait pas exagérer, elle voulait bien se lâcher un peu mais pas jusqu’à s’asseoir sur le sol… Elle avait des manières auxquelles elle tenait tout de même !!!

« Mais bon, vous savez, les ragots, ils vont vite ! Néanmoins, je connais bien ma femme de chambre et elle n’est pas du genre à mentir ! »

Dit-elle sur le ton de la confidence. Petit à petit, les autres s’agglutinèrent autour des deux femmes, et juste à ses côtés, s’installa sa muse, Valérie. Ce qui eut pour conséquence de déstabiliser la blonde. Elle se reprit et demanda à l’hôtesse :

« Qu’en pensez-vous ? Vous pensez qu’il aurait pu faire ça ! Tout de même, c’est un gentleman ! »

Rajouta-t-elle sur un ton outrée que l’on puisse penser cela d’un tel gentleman.
acidbrain



HJ:
 


- Mon Cœur ne sait qui choisir -
Ma couleur est le lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies...

Revenir en haut Aller en bas

Ft. Valentine L. de Fleury ϟ Vernissage & petites folies...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Unreal Life :: 
Forums Historiques
 :: 
Paris, ma belle
 :: 
Jeu
 :: 
Paris
-